Promotion de l’agroforesterie

Pays d'action : Togo Domaine d'intervention : Agriculture

Dans 2 villages autour de la ville de Kpalimé, au Togo, le projet a pour objectif d'améliorer les rendements de 60 producteurs de cacao par la pratique de l'agroforesterie.


Le développement de cette technique a également pour but de restaurer les terres arables en contrant l'érosion des sols ou encore en fertilisant les sols grâce à l'implantation d'arbres spécifiques. Le projet s'applique à renforcer l'autonomie des bénéficiaires grâce à des formations en gestion aussi bien sur le plan individuel que communautaire. Au Togo, le secteur agricole représente 45% du PIB. A côté des cultures essentiellement vivrières, produites par les agriculteurs pour leur propre consommation, quelques cultures de rente (destinées à la vente) comme le cacao occupent une place importante dans l’agriculture togolaise. Les producteurs de cacao sont confrontés à une baisse de la qualité des sols, particulièrement dans la région des Plateaux où est mis en œuvre le projet. Provoquée principalement par la déforestation, la dégradation des sols entraine de nombreux impacts négatifs pour les producteurs : diminution des rendements, augmentation de l’utilisation d’engrais et des pesticides, perte des terres cultivables... Tous ces effets font baisser les revenus des producteurs et la région subit un fort exode rural, les populations pensant trouver une meilleure situation en ville. Le projet de promotion de l’agroforesterie sera mis en œuvre en 2015 dans 2 villages du canton de Gbalavé, dans la région des Plateaux. Les villages sont ceux de Klonou et Djobepime. 30 producteurs par villages bénéficieront du projet, leur participation se fait sur la base du volontariat après une présentation des activités à tous les villageois.

Objectifs :



  • Améliorer les rendements de 60 producteurs de cacao par la pratique de l'agroforesterie.

  • Restaurer les terres arables en contrant l'érosion des sols ou encore en fertilisant les sols grâce à l'implantation d'arbres spécifiques.


 

Activités


Les producteurs maîtrisent et mettent en œuvre des techniques agroforestières sur leur parcelle. Des débats collectifs sont organisés avec les bénéficiaires pour identifier leurs pratiques et leurs besoins. Ils reçoivent ensuite en formation les connaissances nécessaires à la culture d’arbres fertilitaires sur leur parcelle.

Les sols sont plus fertiles et les rendements sont améliorés sur les parcelles.


Des analyses sont réalisées sur chaque parcelle. Les résultats permettent de définir les caractéristiques du sol et de voir quelles espèces y seront les plus adaptées. Les arbres ensuite plantés sont issus d’une pépinière communautaire. Un suivi des parcelles est effectué pour s’assurer que l’entretien des parcelles agroforestières est correctement effectué.

Les capacités de gestion individuelle et communautaire sont renforcées.


Une pépinière est mise en place dans chacun des 2 villages. Elle sert à cultiver les plants d’arbres jusqu’à ce qu’ils puissent être implantés sur les parcelles. Elle est prise en charge par la communauté. Un champ communautaire est également créé. Son objectif est double: en faire un lieu témoin et expérimental et un lieu de production (cacao) dont les revenus pourvoiront au fonctionnement de la coopérative agricole. Les producteurs reçoivent des formations en gestion aussi bien sur le plan individuel que communautaire pour renforcer leur autonomie.

Partenaire


Morija met en œuvre le projet avec un partenaire local, l’Association Avenir de l’Environnement (ADE). Fondée en 2003 par un groupe de jeunes étudiants togolais, l’association de volontariat à but non lucratif et apolitique ADE a pour mission de contribuer au développement de la communauté de Kpalimé et de ses environs. L’objectif principal est de contribuer à améliorer les conditions de vie des femmes et des enfants, ainsi que celle des agriculteurs, tout en respectant l’environnement. L’association agit dans les domaines de l’agriculture, de l’environnement, de l’éducation et du tourisme solidaire. Dans cette optique, ADE développe des actions visant à promouvoir des techniques d’agriculture durable, d’initier les jeunes ruraux à la culture et l’élevage biologique, et de sensibiliser les riverains à la protection de l’environnement et de la biodiversité.

Projets similaires

Sécurité Alimentaire

Printemps 2016
Budget : 28000€
Thématique : Agriculture
Pays : Cameroun
Je découvre

Renforcement des capacités des femmes en micro-agriculture durable

Agriculture 2014
Budget : 19879€
Thématique : Agriculture
Pays : Sénégal
Je découvre

Appui à la régénération caféière dans le Sud d’Haiti

Agriculture 2014
Budget : 31909€
Thématique : Agriculture
Pays : Haïti
Je découvre

Commentaires