Mil soleils pour les femmes d’Aga Biram

Pays d'action : Sénégal Domaine d'intervention : Autre

Localité :

AGA BIRAM part NGUENIENE / Sénégal

Domaine d'intervention :

Autre

Population cible :

L'ensemble des familles du village sont bénéficiaires, au moins une femme par concession a participé aux classes d'alphabétisation. Le moulin à mil bénéficie à tous.

Porteur du projet :

Pour le Village de Samaane

Partenaire local :

AND LIGGEYAL AGA BIRAM (Association)

Partenaire(s) technique(s) et organisationnel(s) :

STATION ENERGY SENEGAL
CEGEP
Inspection de la formation et de l'éducation de Mbour 2

Budget total du projet :

15200€

Partenaires Financiers :

  • Publiques
    • Indéfini
  • Privés
    • Agence des Micro-Projets
    • Agir Sa Vie

Date de lancement du projet :

01/06/2015

Date de fin du projet :

14/03/2018

Résumé du bilan

Le projet MIL SOLEILs pour les femmes de Aga Biram se composait de 2 volets simultanés : - financement de classes d'alphabétisation fonctionnelle (CAF) en langue sérère à destination de femmes du village de Aga Biram - mise au point avec un partenaire professionnel d'un prototype de moulin à mil (céréales) fonctionnant avec l'énergie photovoltaïque, dans les conditions organisationnelles, techniques et climatiques propres aux villages de brousse au Sénégal. Les cours d'alphabétisation ont eu un grand succès avec apprentissage par les femmes d'activités rémunératrices ; nous avons renouvelé l'opération pour un nouveau groupe de femmes, dont la fin des cours est programmée en 2018. Le moulin à mil a dû faire l'objet d'un gros travail pour la partie mécanique avec une reconstruction avec du matériel disponible sur place (Afrique de l'Ouest) et l'adaptation de la partie électrique avec des batteries de nouvelle génération. L'entreprise franco-sénégalaise Nadji Bi avec son dirigeant a procédé a une refonte de l'ensemble dans le cadre d'un projet Recherche et Développement qu'ils ont financé en grande partie sur leurs fonds propres. L'association a participé au financement par l'achat du matériel nécessaire, dans le cadre du projet. Le moulin est en exploitation depuis décembre 2017, dans le local construit spécifiquement à Aga Biram. Une évaluation a été faite après 3 mois d'usage qui s'avère positive avec : - bon état du matériel (local, panneaux solaires, batteries, matériel électrique et mécanique) - suivi régulier par l'entreprise Nadji Bi, dans le cadre d'un contrat de maintenance signé avec l'association pour une durée de 2 ans - bonne gestion avec un meunier responsable et son adjoint, un comité de gestion présidé par une des femmes précédemment alphabétisée - bonne productivité en rapport avec les caractéristiques du moulin et une mouture de mil de bonne qualité. Ainsi nous pouvons conclure à l'aboutissement du projet tel que présenté à l'AMP et nous demandons le versement du solde du financement accordé lors du prix COP21.

Bénéficiaires

Nombre de bénéficiaires directs

  • Prévu : 100 femmes participantes au début du projet
  • Réel : 120
Explication des écarts:
Très grand succès des cours d’alphabétisation en langue sérère (majoritaire dans le village) avec la demande spontanée d'ouvrir une nouvelle session.

Nature des bénéficiaires directs

  • Prévu : Les bénéficiaires directes la première année du projet sont une centaine de femmes du village d'Aga Biram. Environ 400 femmes et jeunes filles seront à terme bénéficiaires du projet.
  • Réel : L'ensemble des familles du village sont bénéficiaires, au moins une femme par concession a participé aux classes d'alphabétisation. Le moulin à mil bénéficie à tous.
Explication des écarts:
A noter au delà des bénéficiaires précédemment identifiés, le succès du moulin à mil attire des femmes de village avoisinants. La difficulté est de limiter les horaires de l'usage du matériel afin d'en assurer la pérennité. Nadji Bi, sensibilisé à cet écueil a prévu des points d'amélioration technique et de communication.

Critères de sélection des bénéficiaires directs

  • Prévu : Les premières bénéficiaires seront les femmes ayant adhéré l’association "ALAB" et /ou participant aux cours d’alphabétisation. L'ensemble de la population féminine sera incluse dans le projet d'ici fin 2017.
  • Réel : L'ensemble des femmes volontaires a été inscrit dans le projet et a bénéficié de l'accès au moulin à mil et aux inscriptions aux classes d'alphabétisation fonctionnelle (CAF).
Explication des écarts:
sans objet

Nombre de bénéficiaires indirects

  • Prévu : 1 700 habitants du village
  • Réel : 1700
Explication des écarts:
Émergence de nouvelles demandes de la part de villages voisins

Nature des bénéficiaires indirects

  • Prévue : L’ensemble des habitants du village d'Aga Biram seront bénéficiaires. Les familles bénéficieront des revenus apportés par des activités génératrices de revenus des femmes. Les habitants auront accès à une source d'énergie (photovoltaïque) qui pourra être utilisée pour la charge des téléphones portables, l'éclairage, un réfrigérateur, etc
  • Réelle : Grâce à l'alphabétisation des femmes, les familles bénéficiaires directes profitent en particulier de : - du meilleur suivi scolaire des enfants par les mamans -une meilleure compréhension des règles de prévention sanitaire de la part des femmes formées - de petites activités rémunératrices des femmes qui ont en particulier gagné en autonomie sur le marché hebdomadaire. L'accès à l'énergie photovoltaïque concerne également les chargeurs de téléphone et l'éclairage publique autour du local du moulin.
Explication des écarts:
sans objet

Activités menées

Alphabétisation des femmes en langue sérère et formation à des activités génératrices de revenus - du 01/06/2015 au 22/06/2017
60 femmes ont suivi durant 2 ans des classes d'alphabétisation fonctionnelle dans leur langue maternelle. Puis elles ont appris la technique de la fabrication d'eau de javel et de savons (saponification).
Cette formation a eu de nombreuses retombées pour elles-même et leur famille :
- les responsables de la santé ont fait part d'un meilleur suivi des règles de prévention sanitaire et du respect du calendrier de vaccination des bébés.
- l'équipe enseignante a observé une progression des résultats scolaires des enfants dont les mamans ont été alphabétisées.
Un nouveau groupe de femmes bénéficie d'une nouvelle session d'alphabétisation.
Mise au point technique d'un prototype de moulin à mil à énergie photovoltaïque utilisant des matériaux disponibles en Afrique de l'Ouest et son installation dans un village de brousse. Le moulin a été définitivement installé en décembre 2017 en présence de membres de l'association. Une formation a été faite par l'entreprise Nadji Bi auprès de 2 meuniers et du comité de gestion du moulin. Une évaluation à 3 mois a pu être réalisée à l'occasion d'une mission sur place de l'association. - du 01/11/2015 au 14/03/2018
L'installation du moulin solaire, nouveau modèle, a eu lieu en décembre 2017 au sein du village de Aga Biram dans un local spécifique et adapté.
L'entreprise Nadji Bi a réalisé l'installation et assure le suivi technique et la maintenance.
La production est sous la responsabilité du meunier principal.
Une formation des meuniers et du comité de gestion permet une bonne prise en main par les utilisatrices.
Chaque femme paye le mil moulu, les revenus du moulin sont partagés en 3 parts égales :
- pour le meunier (salaire)
- pour la machine (maintenance / petit matériel)
- pour l'épargne (gestion de projets par le comité de gestion).
L'entretien du matériel est de bonne qualité sous la supervision de l'entreprise Nadji Bi dans le cadre du contrat de maintenance.

Effets

Effets du projet positifs prévus

Très bonne implication des femmes bénéficiaires Réalisation d'un moulin à mil solaire adapté au terrain et réparable localement

Effets du projet positifs imprévus

La rançon du succès avec de nouvelles demandes de cours d'alphabétisation Un moulin à mil sollicité au-delà du village Émergence de nouveaux projets pour lesquels les financements devront être recherchés.

Effets du projet négatifs prévus

Gros travail de suivi depuis la France avec des missions annuelles sur place

Effets du projet négatifs imprévus

Changement de partenaire technique pour l’adaptation du moulin à mil

Apprentissages et leçons tirées

Notre projet MIL SOLEILs pour les femmes de Aga Biram a demandé un grand investissement de la part de l'association pour la conception et le suivi du projet. Avec les villageois et nos partenaires locaux , le moulin à mil solaire est en fonctionnement au grand bonheur des femmes qui, en parallèle ont bénéficié de cours d'alphabétisation dans leur langue maternelle. Notre constat principal : les femmes sont et seront encore les moteurs des projets de développement, leur courage et leur obstination nous entraînent vers de belles réalisations.

Projets similaires

Construction de cuisines améliorées

Printemps 2008
Budget : 0€
Thématique : Autre
Pays : Pérou
Je découvre

Construction d’une école de second cycle au Mali

Automne 2007
Budget : 0€
Thématique : Autre
Pays : Mali
Je découvre

Prise en charge de la surdité de l’enfant dans le centre de Hirbovats, République de Moldavie.

Automne 2002
Budget :
Thématique : Autre
Pays : Moldavie
Je découvre

Commentaires