Installation de système de chauffage innovant dans les écoles – ENR

Pays d'action : Maroc Domaine d'intervention : Environnement

Localité :

Imilchil / Maroc

Domaine d'intervention :

Environnement

Population cible :

90 élèves 3 instituteurs

Porteur du projet :

Association SENS (Solidarité Echange Nord Sud)

Partenaire local :

Association AKHIAM pour le développement économique et social (Association)

Budget total du projet :

8000€

Partenaires Financiers :

  • Publiques
    • Indéfini
  • Privés
    • Indéfini

Date de lancement du projet :

01/03/2017

Date de fin du projet :

28/02/2018

Résumé du bilan

Perché à 2400m d’altitude, la vallée d’Imilchil, baptisée localement Assif Melloul (rivière blanche : symbole de la neige), où les températures dans la vallée d’IMILCHIL avoisinent les -10c° pendant l’hiver, se situe dans le haut Atlas oriental au Maroc, rattachée administrativement à la province de Midelt. Cette vallée est composée de deux collectivités territoriales (BOUZMOU et IMILCHIL), 24 villages pour une population de 30.000 Habitants exclusivement berbères. Il s’agit d’une région parmi les plus pauvres au Maroc selon la carte de la pauvreté et le Recensement Général de la Population et de l’Habitat de 2014 (RGPH2014). Vu le climat extrêmement froid notamment en hiver et pour satisfaire les besoins de chauffage et de cuisine les villageois de la vallée d’IMILCHIL mènent une guerre sans merci contre la nature. Le déboisement est une activité quotidienne des femmes pour une moyenne de 2 jours par semaine et par foyer. La pauvreté de cette population se trouve démunie devant toute autre énergie alternative pour subvenir à leurs besoins de cuisine et du chauffage. L’utilisation de gaz est très limitée à cause de la baisse de pouvoir d’achat à la vulnérabilité du marché de l’emploi, et la politique de reboisement est totalement étrangère aux traditions de la population. En effet, l’exploitation massive du couvert végétal et forestier de la région et la nature montagneuse avec des pentes élevées au niveau du bassin versant de la vallée a fait entrer la population et la région dans une impasse à cause du phénomène d’érosion due au déboisement massif et la fragilisation des sols. Selon l’étude réalisée par l’Agence OUM RBIA, les pertes agricoles annuelles de la population sont estimées à 500.000€ et le phénomène s’aggrave d’une année à l’autre ce qui menace la continuité de la vie humaine dans cette vallée sachant que l’agriculture vivrière est l’activité économique principale des villageois. Devant ce constat, l’association SENS et AKHIAM travaillaient, depuis 2006, d’une part pour limiter les dégâts et atténuer l’impact d’érosion sur les terres agricole en utilisant la lutte mécanique et biologique à la fois (seuils en gabions, reboisement des peupliers et d’autres espèces végétales autochtones notamment le groseillier et l’épine vignette) et d’autre part pour trouver des solutions alternatives innovantes pour limiter le déboisement (fours à gaz, énergie solaire, poêle innovent…). Le projet pilote vise à l’équipement des écoles d’un système innovent de chauffage avec deux avantages : 1 : Utilisation des bouches de grignolets issus des déchets des oliviers à la place de bois ; 2 : Circulation des fumés dans toute la salle avant l’évacuation à l’extérieur pour extraire le maximum de chaleur en utilisant un dispositif d’acheminement étanche ermettant d’augmenter la surface du contact avec l’aire ambiante de la salle. Le choix de l’école est une approche pédagogique pour sensibiliser les élèves (génération de future) ainsi que les familles via leurs enfants en plus l’équité pour éviter les problèmes liés au critère du choix de telle famille et pas une autre. Le projet a démontré depuis sans installation des avantages considérables pour le confort des élèves, la réduction des quantités de combustibles ainsi que l’écologie de la démarche en terme d’utilisation des déchets des oliviers. La formation des forgerons locaux va permettre de réduire le prix de fabrication, de réparation, d’installation. De même, l’équipement de 20 classes supplémentaires est en cours dans le cadre de la dotation APM printemps 2018 et l’intégration de système dans les foyers dans les prochaines années est fortement probable. Le projet a fait l'objet d'un reportage de la chaine de TV Marocaine 2M ce qui a séduit le ministère de l'environnement. .

Bénéficiaires

Nombre de bénéficiaires directs

  • Prévu : 60
  • Réel : 90
Explication des écarts:
Au départ, le projet consiste à équiper deux classes d'écoles avec ce système. Le projet a finalement permet d'équiper trois classes de 30 élèves chacune.

Nature des bénéficiaires directs

  • Prévu : Elèves, instituteurs
  • Réel : 90 élèves 3 instituteurs
Explication des écarts:
une classe de plus a été équipé.

Critères de sélection des bénéficiaires directs

  • Prévu : les 2 classes d'écoles de village Agoudal accueillant les nouveaux élèves (1er année) afin d'encourager la scolarisation. le Choix de village Agoudal car le siège de l'association est planté dans ce village ce qui facilite le suivi de projet. aussi car le village Agoudal est le plus haut de la vallée due le plus froid aussi.
  • Réel : le choix des classes accueillant les élèves de la première année a été retenu comme prioritaire vue l'âge des enfants. Le choix de village Agoudal a été retenu vue que Agoudal est le plus haut village donc le plus froid en plus le siège de l'association sur le village facilite le suivi de projet.
Explication des écarts:
aucune écart

Nombre de bénéficiaires indirects

  • Prévu : 3000
  • Réel : 1500
Explication des écarts:
Le travail de la femme dans son domicile même s'il est pénible n'est jamais valorisé. la recherche de bois se fait par la femme, donc il est un peu difficile de convaincre certain famille en lui disant : La femme va s'investir dans autres taches ménagères à la place de la recherche de bois très pénible par contre vous acheter les bouches de grignons pour se chauffer. Certain famille préfère que la femme va chercher le bois (12h) pour éviter de payer 1.5€.

Nature des bénéficiaires indirects

  • Prévue : Elèves (500) et instituteurs (30) d'autres écoles. Population de village Agoudal suite à l'introduction d'un système innovent dans le chauffage de leurs domiciles dans l'avenir.
  • Réelle : les élèves des écoles de la communes : 600 élèves Instituteurs : 40 Villageois : 1500
Explication des écarts:
L'association AKHIAM travaille sur la création des clubs d'environnement dans les écoles en partenariat avec les directeurs des écoles de deux communes IMILCHIL et BOUZMOU. Plusieurs directeurs sont intéressé par le projet et les visites organisées ont largement dépassé l'estimation initiale.

Activités menées

Formation des forgerons locaux à la fabrication et l'installation de système de chauffage innovent - du 01/07/2017 au 30/06/2017
6 Forgerons ont été formés sur les techniques de fabrication et installation des poêles innovants
Installation d'un prototype de poile à bois équipé de système innovent de chauffage. - du 01/09/2017 au 15/09/2017
1 salle a été équipé par un prototype depuis Avril 2017.
2 salles d'écoles ont été équipé de système de chauffage innovant en Septembre 2017
Achat et livraison des Buches de grignions - du 01/09/2017 au 10/09/2017
3 T des Bouches de grignons ont été acheté pour couvrir le besoin de 3 classe en matière de combustible.
Évaluation et communication autour de projet. - du 10/04/2017 au 20/01/2018
Depuis Avril 2017, l'installation d'un model de poêle innovent dans une classe et l'installation de 2 autres poêles en septembre 2017, plusieurs visites ont eu lieux pour sensibiliser les responsables des écoles et les villageois de cette alternatif de chauffage.
Avril 2017 : 90 personnes (Acteurs associatifs, Experts, Elus...) ont visité l'installation.
Septembre 2017 à Janvier 2018 : 600 élèves et instituteurs ont visité les écoles, et 1500 villageois.

Effets

Effets du projet positifs prévus

la prise de conscience par la population aux effets néfaste de déboisement massif et sa relation avec l'érosion Depuis 2006, SENS et AKHIAM interviennent pour lutter mécanique (construction des seuils) contre l’érosion en parallèle de la sensibilisation de la population autour de déboisement massif qu’ils exercent sur les bassins versants. A partir de 2013, l’intervention biologique a commencé par la plantation des espèces autochtones ayant résister (non touché) au déboisement. C’est le groseilliers et Epine Vinette. 4 bassins versants ont subi des plantations et font l’objet des visites organisés par SENS et AKHIAM pour la population et notamment les jeunes. Aujourd’hui la population prenne conscience de respect de l’environnement qui ne fait pas partie au départ de leurs préoccupations. Plus d’information sur ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=pWTxZwX890o https://www.youtube.com/watch?v=EDRqPw63RPY Les visites ont été organisé aux acteurs locaux (membres d’associations villageois, membres de coopératives, aubergistes. Avec la présence Mr MOHAMMED MOUSSAOUI, technicien à office agricole pour expliquer l’intérêts d’utilisation des bouches de grignolet à la place de bois. Le chois des acteurs vise à faire diffuser une alternative de chauffage auprès de la population. Une autre visite a été organisé aux directeurs d’écoles des communes d’IMILCHIL et BOUZMOU avec la présence de Mr le délégué d’éducation national afin d’élargir ce type de de chauffage dans les autres écoles.

Effets du projet positifs imprévus

l'émergence des installations solaire dans la vallée notamment pour le pompage collectif d'eau potable.

Effets du projet négatifs prévus

l'augmentation de prix des bouches de grignolet de 100%. L’augmentation des Prix est due à deux factures ; 1- Récolte d’olive cette année dans la vallée de ZIZ (plus proche de site) est faible 2- Le prix initial est très bas (150€ pour 1 T = 1000 kg, soit 0,15€/kg). Le prix est très bas au départ car dans l’habitude, après l’extraction d’huile d’olive, la personne paie pour transporter les déchets dans les ravins, Donc les exploitants sont très content déjà de ne pas payer pour jeter les déchets !!!! Aujourd’hui, comme dans toute le nature humain, il souhaite les vendre un peu plus cher car le Prix de 0.15€/kg est très bas. Même si le prix est doublé, la délégation de l’éducation national a vu la facture de chauffage diminue par apport au prix de charbon minéral et le bois qu’elle achète on comparaison avec des autres écoles

Effets du projet négatifs imprévus

la tentions entre les instituteurs dont les salles équipés et les salles non équipé de système de chauffage.

Apprentissages et leçons tirées

La formation des forgerons locaux est un moment fort de projet. Ayant l'habitude de produire et reproduire les mêmes outils dont le poêle à bois fait partie, les forgerons ont manifesté un intérêt considérable pour découvrir les composantes de ce chauffage innovent. Cette formation a été comme un déclique pour les forgerons pour introduire des améliorations dans chaque matériels dans l'avenir. Remplacer le bois par les bouches de grignolet a aussi fait soulever les consciences pour adopter l'approche de l'environnement et la préservation de la nature dans les gestes, les projets des instituteurs, les élèves et les élus. Il faut signaler que la préservation de la nature n'a été jamais présente dans les comportements des villageois. La leçon a tirée reste la mise en avant de développement humain via les formations pratiques pour la promotion de développement durable. Les forgerons formés dans le projet sont chargé maintenant de la construction pour AMP2, et la construction aux villageois est envisagé. L’expérience de construction par le forgerons formé est testé et validé. Le projet AMP 2 prévoir la formation d’autres forgerons dans les villages voisins pour élargir la zone touchée par le projet

Projets similaires

Projet Canarumwe : cuit avec un seul morceau de bois

Printemps 2015
Budget : 10183€
Thématique : Environnement
Pays : Rwanda
Je découvre

Reforestation communautaire et agroforesterie en Colombie

Printemps 2014
Budget : 28500€
Thématique : Environnement
Pays : Colombie
Je découvre

Cuiseurs solaires pour l’Altiplano bolivien-année 2014

Printemps 2014
Budget : 11300€
Thématique : Environnement
Pays : Bolivie
Je découvre

Commentaires