Centre de 1er accueil pour enfants des rues à Katmandou au Népal

Pays d'action : Népal Domaine d'intervention : Education

Localité :

Katmandou / Népal

Domaine d'intervention :

Education

Population cible :

Enfants comme prévu. Personnel supplémentaire : 2 travailleurs sociaux et 1 personnel de sécurité.

Porteur du projet :

PARTAGE ALSACE

Partenaire local :

Voice Of Children (Association)

Budget total du projet :

44611€

Partenaires Financiers :

  • Publiques
    • Ville de Strasbourg
    • Conseil Régional Grand Est
  • Privés
    • Agence des Micro-Projets
    • Agir Sa Vie
    • Impala Avenir
    • Association JOSSH

Date de lancement du projet :

01/08/2016

Date de fin du projet :

30/09/2018

Résumé du bilan

Le projet du nouveau centre de 1er accueil pour les enfants des rues comprenait deux étapes : l’acquisition d’un bâtiment par VOC et l’extension du bâtiment, associées au recrutement de personnel supplémentaire. Il devait couvrir la période d’août 2016 à décembre 2017. Dans le contexte difficile qu’a connu le Népal politiquement et à la suite du séisme de 2015, les difficultés se sont accumulées tout au long du projet et il a fallu ajuster les solutions aux contraintes qui ont vu le jour, sans perdre de vue l’objectif fixé, soit une extension de l’accueil des enfants dans de bonnes conditions. Ainsi, dans un premier temps l’acquisition d’un bâtiment pour cette destination s’est avérée difficile, mais les enfants ont pu être accueillis dans de bonnes conditions dès décembre 2016. L’Etat Népalais a ensuite modifié des réglementations et lois et l’extension prévue du bâtiment sur le même site n’a plus été possible. Il a fallu reprendre le projet et trouver un autre lieu adéquat, qui puisse satisfaire notre objectif mais aussi correspondre aux exigences des services de l’Etat, impliqué dans le projet d’accueil des enfants des rues, ce qui a retardé la mise en œuvre. Le bâtiment a finalement été construit sur un terrain appartenant à VOC à côté du « Preparation Center », l’étape suivante dans le processus d’intégration. Les parties communes et des lieux d’activités seront partagés avec les activités de ce centre. Les intempéries, les difficultés dans l’approvisionnement de l’eau ont encore perturbé la bonne marche du chantier. Le coût des matériaux de construction a également augmenté de façon sensible. Les travaux ont été terminés fin septembre 2018 et le budget a été revu à la hausse. Néanmoins compte tenu du décalage dans le temps les recettes de l’association en 2017 ont permis de financer cette augmentation. Mais l’objectif a été atteint ; les enfants ont pu intégrer les nouveaux locaux dès octobre 2018 et VOC poursuivre et intensifier son travail auprès des enfants des rues.

Bénéficiaires

Nombre de bénéficiaires directs

  • Prévu : 500
  • Réel : 500
Explication des écarts:
VOC a pu accueillir environ 30 enfants simultanément dans le bâtiment rénové durant toute la durée des travaux du bâtiment d’extension, ce qui était la capacité maximale d’accueil (soit environ 300 sur l’année). A partir d’octobre, avec la mise en service du nouveau bâtiment, 20 enfants supplémentaires pourront être accueillis simultanément (environ 500 sur l’année au total). Pour rappel, les enfants ne restent dans ce centre que quelques semaines avant d’être réintégrés dans leur famille (environ 50%) ou, pour les autres, dirigés vers le « préparation center » étape suivante dans leur prise en charge.

Nature des bénéficiaires directs

  • Prévu : Tous les enfants vivant dans la rue à Katmandou sont susceptibles de bénéficier des services de VOC. Ce sont essentiellement des garçons âgés de 5 à 18 ans. Chaque année environ 500 enfants vivant dans la rue pourront désormais bénéficier des services de ce centre de 1er accueil. Le fonctionnement de ce nouveau centre qui offrira une capacité d’accueil et d’hébergement plus importante nécessitera du personnel supplémentaire : un assistant social, un éducateur et un personnel de sécurité supplémentaires.
  • Réel : Enfants comme prévu. Personnel supplémentaire : 2 travailleurs sociaux et 1 personnel de sécurité.
Explication des écarts:
Néant

Critères de sélection des bénéficiaires directs

  • Prévu : Ce centre a vocation d’accueillir sans distinctions tous les garçons vivant dans la rue à Katmandou. Les bénéficiaires sont ceux qui acceptent de venir au ‘Welcome Center’. Les filles sont peu nombreuses environ 15%. D'autres structures les accueillent dans leurs foyers notamment le CWCN qui fait également partie du 'réseau enfants des rues' et qui est proche du VOC et lui aussi partenaire de Partage.
  • Réel : Ce centre a vocation d’accueillir sans distinctions les garçons vivant dans la rue à Katmandou. Les bénéficiaires sont ceux qui acceptent de venir au ‘Welcome Center’ mais aussi ceux qui sont amenés par la police dans le cadre de l’orientation prise par le gouvernement népalais.
Explication des écarts:
Néant

Nombre de bénéficiaires indirects

  • Prévu : 6500
  • Réel : 6500
Explication des écarts:
Pas d'écart

Nature des bénéficiaires indirects

  • Prévue : Dans une démarche globale envers les enfants des rues, VOC a des actions multiformes et multidirectionnelles vers les enfants, les familles vulnérables, les acteurs sociaux … 6 500 familles vulnérables ont ainsi été sensibilisées pour éviter le départ des enfants à la rue.
  • Réelle : Les bénéficiaires prévus
Explication des écarts:
Pas d'écart

Activités menées

conforme aux prévisions - du 01/08/2016 au 31/12/2016
conforme aux prévisions
Construction d'un bâtiment d"extension. Des difficultés sont apparues lors de l’obtention du permis de construire. En effet, le Gouvernement Népalais a modifié la réglementation concernant la construction. De ce fait, le terrain attenant au bâtiment existant n’avait plus la dimension suffisante pour y construire un autre bâtiment. De nombreuses réflexions ont été menées pour essayer de trouver une solution, et la meilleure possible. On s’est finalement orientés vers un terrain appartenant à VOC et faisant partie du « Preparation Center », étape suivante dans la prise en charge des jeunes. Il présentait l’avantage de permettre de bénéficier des salles et espaces déjà aménagés à proximité et qui seront partagés dans leurs fonctions. Par ailleurs, les plans du bâtiment ont été légèrement modifiés par rapport au devis initial mais tout en gardant les fonctionnalités premières avec possibilité d’extension en étage. Ce bâtiment est construit selon les normes antisismiques en vigueur. - du 01/11/2017 au 30/09/2018
Le centre de premier accueil dans le bâtiment existant fait le plein avec ses 30 accueils simultanés. Ce nouveau bâtiment est le bienvenu pour faire face à la demande. Il permettra d’augmenter suivant les besoins la capacité d’accueil du centre à 50 enfants simultanément. Il servira principalement à l’hébergement, les activités et repas étant prévus se passer dans les locaux voisins au « Preparation Center ». La solution adoptée pour le lieu semble bien la meilleure compte tenu des contraintes qui ont vu le jour en cours de projet.
Ce bâtiment répond tout à fait à la réglementation en vigueur, notamment en ce qui concerne la norme antisismique. D’importantes fondations ont de plus été réalisées pour permettre une extension future en étages suivant les besoins.
En cours de chantier d’autres difficultés ont ralenti le chantier, notamment le manque d’eau et de sable qui a arrêté les travaux durant un mois. Par ailleurs le gouvernement Népalais a débloqué les aides individuelles à la reconstruction attendues depuis le séisme de 2015. Les ouvriers en ont profité pour travailler sur leur propre logement d’où un absentéisme important durant le printemps.
La nouvelle étude, la décision de fortes fondations pour permettre des extensions futures en étage, l’étirement des délais, l’augmentation de 15% du prix des matériaux, les problèmes d’approvisionnement en eau et en sable ont fortement augmenté le budget de ce poste.

Nous avions prévu que l’augmentation de capacité d’accueil nécessiterait l’embauche de 2 travailleurs sociaux et 1 personnel de sécurité supplémentaires. Ces personnes ont été embauchées dès janvier 2017 compte tenu des nouvelles directives gouvernementales de 2016 de faire retirer de force les enfants de la rue par la police et ensuite de les confier aux associations dédiées et la nécessité de leur formation. L’état a pris en charge le salaire de ces 3 personnes. Le budget que nous avions prévu pour ce poste a permis de compenser en partie l’augmentation du prix de la construction du bâtiment d’extension (activité 2). - du 01/01/2017 au 31/12/2017
Cette embauche est nécessaire pour un accueil dans de bonnes conditions des enfants surtout depuis qu’ils sont amenés de force par la police, ce qui implique une présence et une attention accrues. En effet certains de ces enfants sont déjà très marqués par la violence de la rue et ont tendance à reproduire ces comportements à l’intérieur du centre.

Effets

Effets du projet positifs prévus

L'accueil des enfants des rues momentanément perturbé par les suites du tremblement de terre a pu se poursuivre dans de bonnes conditions dès décembre 2017 et un accueil supplémentaire est possible depuis octobre 2018.

Effets du projet positifs imprévus

Labellisation de la méthode d'accompagnement de VOC au niveau gouvernemental.

Effets du projet négatifs prévus

Néant

Effets du projet négatifs imprévus

Les difficultés rencontrées pour finaliser la construction du bâtiment d’extension ont apporté un gros retard dans l’accueil d’enfants en attente.

Apprentissages et leçons tirées

Même si le projet a été mené par un partenaire au plus proche du terrain, par des personnes impliquées directement localement, des adaptations ont été nécessaires : 1) Le contexte des suites du tremblement de terre : attente des permis de reconstruire, difficulté d'approvisionnement et prix des matériaux. 2) L'évolution des normes gouvernementales concernant les constructions. 3) Evolution des lois sur l'accueil des enfants des rues (participation active de la police). Cependant l’objectif principal a été atteint, dans une démarche de continuité d’un travail entrepris depuis 18 ans par notre partenaire Népalais.

Projets similaires

Centre de qualification d’insertion et de soutien des personnes handicapées

Printemps 2013
Budget : 188519€
Thématique : Education
Pays : Maroc
Je découvre

confortement pôle scolaire commune Doucombo pays dogon mali

Printemps 2015
Budget : 46250€
Thématique : Education
Pays : Mali
Je découvre

Création d’un centre multimedia pour des enfants défavorisés au Cambodge

Printemps 2015
Budget : 33344€
Thématique : Education
Pays : Cambodge
Je découvre

Commentaires