cantine de l’école lucia dos santos à mahambo (madagascar)

Pays d'action : Madagascar Domaine d'intervention : Santé

Localité :

mahambo / Madagascar

Domaine d'intervention :

Santé

Population cible :

Sous réserve des observations ci-dessus, les bénéficiaires directs sont bien ceux qui étaient prévus. A noter que le maintien temporaire de l'ancienne implantation complique un peu les opérations. Évolution prévue en 2017.

Porteur du projet :

Esperanza Joie des Enfants

Partenaire local :

Collège Lucia dos Santos (Association)

Budget total du projet :

23600€

Partenaires Financiers :

  • Publiques
    • Indéfini
  • Privés
    • Agence des Micro-Projets
    • Agence des Micro-Projets (COP 21 energies renouvelables)
    • Fondation BNP Paribas
    • Association Para los ninos
    • Contribution parents (0,028€ x 30000 repas)
    • Agir Sa Vie

Date de lancement du projet :

03/11/2015

Date de fin du projet :

12/02/2017

Résumé du bilan

A la suite d'une mission menée sur place par le chef de projet, du 19 au 22 mars 2016, il apparaît que les constructions prévues sont achevées et que la cantine fonctionne, comme prévu, au bénéfice des enfants du collège. Une autre mission d'un groupe de volontaires d'Esperanza et des membres du bureau réalisée fin avril a permis d'identifier quelques travaux complémentaires et de demander à l'entrepreneur d'effectuer quelques améliorations. Les parents et enseignants ont pu être rencontrés lors de ces deux missions et ont exprimé leur grande satisfaction de l'opération. La cantine est pleinement opérationnelle. Les autres volets du projet pour Mahambo sont désormais réalisés : la culture du Moringa (Ananambo en malgache) avec l'embauche d'un jardinier exploitant, la fourniture de premiers ordinateurs portables pour les enseignants, un grand projet d'électrification (financé par la fondation EDF) dont la réalisation a eu lieu en février 2017 (voir en PJ le CR de la mission de la Fondation EDF). L'ensemble des réalisations a subi sans dommages le passage du cyclone ENAWO début mars. Ainsi le choix de la construction "en dur" (ciment et anti-cyclonique) plutôt qu'en matériaux traditionnels a trouvé sa pleine justification. La plantation de Moringa tout comme l'installation solaire n'ont pas non plus été endommagés (à la différence de nombreux habitats sur la commune et d'une grande partie des rizières).

Bénéficiaires

Nombre de bénéficiaires directs

  • Prévu : 162 environ
  • Réel : 160
Explication des écarts:
Un technicien en charge de l'entretien du patrimoine (faiblesse classique des réalisations à Madagascar) est en cours de recrutement. Pour l'instant, certains enseignants ne prennent pas les repas à la cantine. En revanche, du fait de la nécessité de porter 30 repas dans l'ancienne implantation, il a fallu recruter 2 et non une seule cuisinière. S'ajoute le jardinier, recruté pour la culture du moringa, qui aide à la cuisine.

Nature des bénéficiaires directs

  • Prévu : Il s'agit des 150 enfants parmi les 340 scolarisés au collège qui habitent trop loin pour rentrer déjeuner chez eux le midi, et dont les familles sont trop pauvres pour leur assurer plusieurs repas par jour. A ces enfants s'ajoutent les 8 enseignants laïcs qui pourront fréquenter la cantine. Une cuisinière sera recrutée pour la cantine. Des techniciens de Tamatave (sans doute 3) seront formés pour assurer la maintenance de l'installation photovoltaïque, élargissant ainsi leurs capacités professionnelles. Le total des bénéficiaires directs est donc de 162.
  • Réel : Sous réserve des observations ci-dessus, les bénéficiaires directs sont bien ceux qui étaient prévus. A noter que le maintien temporaire de l'ancienne implantation complique un peu les opérations. Évolution prévue en 2017.
Explication des écarts:
Voir les commentaires ci-dessus

Critères de sélection des bénéficiaires directs

  • Prévu : La direction du collège sélectionnera les enfants bénéficiaires sur le double critère de l'éloignement de leur domicile et des ressources de la famille. Cuisinière et techniciens seront choisis selon les procédures classiques ( examen de la formation, de l'expérience et des références professionnelles)
  • Réel : Les 152 enfants bénéficiaires de la cantine ont été choisis par la direction du collège, conformément à ce qui était prévu, sur le critère principal de l'éloignement du domicile. A titre complémentaire est pris en compte le niveau des ressources de la famille. Les parents d'élèves n'ont émis aucune réserve sur les critères, ni sur les choix. Une et non deux cuisinières ont été choisis selon les procédures prévues.
Explication des écarts:
Un appui technique a été formé avec le volet "électrification".

Nombre de bénéficiaires indirects

  • Prévu : sans doute de l'ordre d'un millier
  • Réel : 1000
Explication des écarts:
Rien ne permet de penser que le nombre réel est différent du nombre prévu (ainsi d'ailleurs qu'en attestent les réunions que nous avons pu tenir avec les parents d'élèves et les responsables du district lors de nos missions de mars et d'avril 2016, et à nouveau avec la perspective de mobilisation de la population pour l'arrivée du container prévue le 22 décembre).

Nature des bénéficiaires indirects

  • Prévue : - les familles des 150 bénéficiaires directs du fait des économies réalisées pour l'alimentation de l'élève, et, à terme, de ses résultats scolaires, améliorés grâce à une alimentation régulière et équilibrée. - l'ensemble des élèves (190 en plus des 150) qui bénéficieront de l'électrification de l'école (possibilité de cours en fin d'après-midi, nouveau matériel et nouvelles méthodes pédagogiques). - les villageois à qui seront proposés diverses activités, le soir, dans des locaux éclairés (réunions communautaires, cours du soir).
  • Réelle : Ce sont ceux qui étaient prévus, sachant que le volet électrification n'est pas encore réalisé (mais le devis pour l'installation est adopté et la réalisation planifiée avec l'aide de la fondation EDF).
Explication des écarts:
Ils correspondent aux bénéficiaires indirects attendus de l'électrification.

Activités menées

Les deux bâtiments ont été réalisés. La cantine a bénéficié du financement de l'Agence de micro-projets. La taille des bâtiments scolaires ne permet pas encore de regrouper la totalité des classes sur le nouveau site. - du 03/11/2015 au 07/02/2016
Les classes en dur conduisent à des conditions d'enseignement de très bonne qualité (comme en témoignent les très bons résultats).
Le fonctionnement de la cantine sur le site donne entière satisfaction et soutient l'assiduité des élèves.
Outre l'économie de fatigue pour les enfants, il leur permet un temps d'étude supplémentaire.
La cantine fonctionne donc depuis février 2016. Le mobilier de la salle et le matériel de cuisine ont été financés comme prévu par le concours de la Fondation BNP-Paribas dans le cadre de son opération "coup de pouce". Le fonctionnement récurrent est assuré comme prévu (Esperanza, Para los Ninos). La contribution des parents, modeste, mais réelle (et symboliquement responsabilisante), est perçue comme prévu. - du 15/10/2015 au 10/09/2018
Comme indiqué, 155 repas sont servis quotidiennement dans le cadre de la cantine (dont 30 portés sur l'ancien site). Dans le cadre d'une vaste enquête nutritionnelle menée par Esperanza avec 2 étudiants de l'université de Tana et 2 étudiantes de l'université de Montpellier (portant sur 2500 enfants) dont une étape s'est déroulée à Mahambo pour apprécier l'impact de l'introduction de la spiruline et du moringa dans les repas, des conclusions seront disponibles fin août. D'ores et déjà les résultats préliminaires de cette étude, y compris à Mahambo, menée depuis le début de l'année 2016, montre un impact tout à fait positif. Anecdote : les élèves de Mahambo ont composé un chant à la spiruline (le rap de la spiruline..., en vidéo sur le site internet d'Esperanza).
Un financement a été obtenu de la Fondation EDF. Les études techniques ont été menées; elles ont pu être complétées grâce aux élément rapportés de sa mission par le chef de projet. Une entreprise française a été sélectionnée pour la fourniture du matériel et des panneaux électriques. L'installation aura lieu avec les équipes d'Akamasoa (Père Pedro) et la supervision d'un ingénieur missionné par la fondation EDF et Esperanza en janvier 2017. - du 04/04/2016 au 12/02/2017
Inchangé

Effets

Effets du projet positifs prévus

Repas servis à l'abri, au calme, dans une ambiance fraternelle. Le temps gagné sur les déplacements permet un temps d'étude supplémentaire.

Effets du projet positifs imprévus

Chaque semaine, une classe est désignée pour aider à la cantine (service, vaisselle), à la place du temps d'étude. Cette "corvée" est finalement considérée comme un privilège, et contribue à la socialisation des jeunes (y compris pour les garçons).

Effets du projet négatifs prévus

La complication liée à l'acheminement de 30 repas vers l'ancienne implantation.

Effets du projet négatifs imprévus

La forte demande des parents pour élargir le champ des bénéficiaires de la cantine. Le point est à l'étude par Esperanza mais la priorité pour la rentrée 2016 a été donnée à l'élargissement des bénéficiaires de deux autres sites dans les hauts-plateaux (Ambinanindrano et Antsongo). Un nouveau point sera effectué après la fin d'année scolaires 2016/2017 au regard des capacités financières d'Esperanza Joie des Enfants.

Apprentissages et leçons tirées

L'expérience acquise par Esperanza en matière de distribution de repas à Madagascar a évidemment été très utile et limité les surprises. A noter toutefois la sous-estimation de la chaleur régnant dans la salle à manger (toutes fenêtres pourtant ouvertes) qui a justifié la pose d'un faux-plafond validée lors de l'assemblée générale de l'association et confirmée lors de la mission sur place du bureau d'Esperanza fin avril. La marge pour aléas incluse dans le budget a permis la prise en charge de ces travaux dans l'enveloppe prévue. Dans un autre domaine, la constatation, depuis l'ouverture de la cantine, de hausses significatives du prix des denrées alimentaires (principalement riz et viande), compensées en partie par l'affaiblissement de la monnaie locale (+10% environ), de sorte que la charge en euros pour Esperanza n'est pas accrue dans les mêmes proportions.

Projets similaires

amélioration de la prise en charge médico-sociale

Automne 2014
Budget : 17400€
Thématique : Santé
Pays : Mauritanie
Je découvre

Construction d’une ferme à spiruline à Agadez

Printemps 2014
Budget : 40000€
Thématique : Santé
Pays : Niger
Je découvre

Cuiseurs solaires pour l’Altiplano bolivien

Printemps 2013
Budget : 0€
Thématique : Santé
Pays : Bolivie
Je découvre

Commentaires