auberge de la communauté de la moya

Pays d'action : Équateur Domaine d'intervention : Entrepreunariat

Localité :

Calpi / Équateur

Domaine d'intervention :

Entrepreunariat

Population cible :

Les bénéficiaires directs seront les soixante femmes s’impliquant directement dans le projet, à qui incombera la gestion de l’auberge et qui profiteront ainsi d’une activité économique supplémentaire.

Porteur du projet :

Ahuana

Partenaire local :

Communauté de la Moya (Association)

Budget total du projet :

48272€

Partenaires Financiers :

  • Publiques
    • Indéfini
  • Privés
    • Agence des Micro-Projets
    • Fondation Agir sa vie

Date de lancement du projet :

15/06/2015

Date de fin du projet :

28/02/2016

Résumé du bilan

Ce dimanche 28 février, l'auberge de La Moya a été inaugurée en présence d'environ 300 personnes et de personnalités notables de la vie équatorienne. En effet, étaient présents : l'ambassadeur de France, le Maire de Riobamba et le Président de Calpi. La construction de l'auberge est arrivée à son terme et les touristes y sont accueillis depuis le 1er avril. En effet, avant d'accueillir les premiers touristes, les femmes qui vont s'occuper de l'auberge ont reçu des cours de cuisine et plusieurs petites formations pour apprendre à gérer cette infrastructure d'accueil.

Bénéficiaires

Nombre de bénéficiaires directs

  • Prévu : 60
  • Réel : 25
Explication des écarts:
Les femmes se sont organisées différemment pour se répartir les tâches au sein de l'auberge et organiser un nouveau système de relais.

Nature des bénéficiaires directs

  • Prévu : Les bénéficiaires directs seront les soixante femmes s’impliquant directement dans le projet, à qui incombera la gestion de l’auberge et qui profiteront ainsi d’une activité économique supplémentaire.
  • Réel : Les bénéficiaires directs seront les soixante femmes s’impliquant directement dans le projet, à qui incombera la gestion de l’auberge et qui profiteront ainsi d’une activité économique supplémentaire.
Explication des écarts:
Aucun écart

Critères de sélection des bénéficiaires directs

  • Prévu : Le critère de sélection pour être un bénéficiaire direct de ce projet est de s’investir dans la réalisation celui-ci, tel que : participer à la construction, la gestion et la pérennité de cette auberge touristique. Les bénéficiaires directs doivent également faire partis de la communauté de la Moya.
  • Réel : Le critère de sélection pour être un bénéficiaire direct de ce projet est de s’investir dans la réalisation celui-ci, tel que : participer à la construction, la gestion et la pérennité de cette auberge touristique. Les bénéficiaires directs doivent également faire partis de la communauté de la Moya.
Explication des écarts:
Aucun écart

Nombre de bénéficiaires indirects

  • Prévu : 350
  • Réel : 350
Explication des écarts:
Aucun écart

Nature des bénéficiaires indirects

  • Prévue : Les bénéficiaires indirects constituent l’ensemble de la communauté (350 personnes), qui bénéficiera également de l’afflux des visiteurs, entraînant de nouveaux emplois, une croissance des ventes de produits artisanaux et du partage culturel. L’exode rural des jeunes pourra ainsi être ralenti.
  • Réelle : Les bénéficiaires indirects constituent l’ensemble de la communauté (350 personnes), qui bénéficiera également de l’afflux des visiteurs, entraînant de nouveaux emplois, une croissance des ventes de produits artisanaux et du partage culturel. L’exode rural des jeunes pourra ainsi être ralenti.
Explication des écarts:
Aucun écart

Activités menées

L’hébergement des voyageurs dans l’auberge. L’activité principale de notre projet est l’hébergement des touristes de passage au sein de la communauté. La rénovation d’un bâtiment pour construire une auberge sur la place principale de la Moya, va permettre de loger les voyageurs désireux de séjourner plusieurs nuits au sein de la population indigène et de partager leur culture. La principale fonction de l’auberge sera donc l’hébergement des touristes avec une capacité de huit couchages. Chaque chambre est équipée d’un lit double, d’une table de nuit et d’un meuble de rangement. La décoration des chambres a été étudiée en détail afin d’être la plus authentique et traditionnelle possible. - du 15/06/2015 au 28/02/2016
La construction de l'auberge est arrivé à son terme, l'hébergement est de qualité que ce soit au niveau du mobilier ou de la matière première utilisée.
La restauration des voyageurs. L’activité principale de ce restaurant est d’accueillir les voyageurs de passage ou séjournant à l’auberge afin de les restaurer. Le petit-déjeuner, le déjeuner, le café et le dîner y seront servis, en pension complète pour les touristes le souhaitant. La salle de restaurant a une capacité d’accueil de quarante couverts. L’objectif est de proposer aux touristes une carte variée avec des plats traditionnels et succulents. Des cours de cuisine ont été donné aux femmes qui feront la cuisine pour s'assurer de la qualité des plats qu'elles proposeront. La décoration de ce restaurant est à l’image de l’auberge, c’est-à-dire authentique, chaleureuse et traditionnelle avec ses peintures et les différents éléments de décoration qu'on y trouve. - du 15/06/2015 au 28/02/2016
Le résultat attendu a été atteint puisque le restaurant a bien été créé, il peut accueillir une quarantaine de personnes et les différents plats ont été discutés et choisis par les femmes de La Moya pour proposer des plats traditionnels succulents.

Effets

Effets du projet positifs prévus

Dans les effets positif prévus, on compte: l'augmentation du nombre de touristes au sein de la Moya et des autres communautés de Calpi, de nouveaux emplois pour les femmes de la Moya et une nouvelle source de revenu pour les femmes de la communauté.

Effets du projet positifs imprévus

Nous n'y avions pas forcément pensé en premier lieu mais ce projet a permis une réelle cohésion de toute la communauté que ce soit des femmes, des hommes et des enfants. Ils ont tous participé à leur manière, lors des mingas ou même hors des mingas. De plus, depuis que la communauté de La Moya a reçu le label CTC (centre de tourisme communautaire) par le ministère du tourisme équatorien, les touristes se font de plus en plus nombreux : l'arrêt du train à La Moya chaque samedi et dimanche y contribuant aussi pour beaucoup.

Effets du projet négatifs prévus

Aucun

Effets du projet négatifs imprévus

Nous avons rencontré des difficultés avec la mise en place d'un arrêt du train touristique à La Moya. Cet arrêt était prévu mais à cause d'un changement de personnel de l'entreprise du train touristique équateur, cela a retardé l'avancement du projet. En effet, le "turn over" est souvent récurrent dans les entreprises équatoriennes et cela a représenté un grande difficulté pour le projet car il nous a fallu reprendre à zéro les négociations de partenariat avec les nouveaux gérants afin que le train s'arrête pour visiter La Moya. Cependant, après de nouvelles négociations, le partenariat avec la compagnie ferroviaire a été mis en place.

Apprentissages et leçons tirées

Le chantier de l'auberge a permis aux habitants de La Moya de travailler ensemble pour un projet commun, ce qui a fortifié l'aspect communautaire de leurs relations et les a uni davantage. Les habitants commencent à voir les premiers bénéfices avec les premiers touristes. De plus, cela valorise leur culture car les premiers touristes ont montré un fort intérêt à la culture indigène des habitants de La Moya. Ainsi, le projet s'est globalement bien passé et est arrivé à son terme. Il est difficile d'évaluer ce qu'on aurait pu faire différemment car l'avancement du projet est en fonction du contexte équatorien. En effet, la situation politique et économique évolue très rapidement en Equateur et beaucoup d'imprévus peuvent arriver lors des phases de mises en place et de développement d'un projet, surtout pour ceux de long terme. C'est pourquoi, nous avons remarqué qu'il est nécessaire de multiplier les contacts dans les instances directionnelles locales afin de prévenir et/ou remédier aux potentiels problèmes.

Projets similaires

Projet de lutte contre la déforestation au Sahel – Former des hommes et protéger la nature

Automne 2009
Budget : 0€
Thématique : Entrepreunariat
Pays : Mali
Je découvre

Développement d’un pôle touristique local au Burkina Faso

Printemps 2010
Budget : 0€
Thématique : Entrepreunariat
Pays : Burkina Faso
Je découvre

« An Ka Negeso Boli » Formation des moniteurs VTT au Mali

Printemps 2010
Budget : 0€
Thématique : Entrepreunariat
Pays : Mali
Je découvre

Commentaires