Soirée de rencontre des acteurs et actrices du développement international de la Région Ile-de-France

L’Agence des Micro Projets (AMP) a organisé, au sein du conseil régional d’Ile-de-France, une soirée de rencontre entre les organisations de la société civile (OSC) française qui interviennent en partenariat avec des OSC d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique-du-Sud.

 

Ce sont en tout plus de quatre-vingts personnes représentantes de plus de 50 ONG financées ou non par l’AMP qui sont venues discuter et échanger autour de leurs actions. Ce moment a été l’occasion pour l’agence de présenter les grandes orientations du programme ainsi que sa méthodologie tant en tant que bailleur de fonds que structure de renforcement du milieu associatif.

La soirée a été animée par Cécile Vilnet, responsable de l’AMP. Elle a donné la parole à 3 organisations de taille, de pays d’intervention et de thématiques très diverses. L’ONG Envol Vert a présenté ses projets d’agroforesterie au Pérou et en Colombie. Son travail l’amène bien au-delà de replanter des arbres. Elle construit des méthodologies avec les bénéficiaires afin de transformer les pratiques agricoles. L’association a été financée par 2 fois afin de participer à la réalisation des Objectifs de Développement Durable notamment Faim zéro (ODD 2), mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques (ODD 13) et la préservation de la vie terrestre (ODD 15).

 

 

L’ONG Afghanistan Libre a présenté ses projets autour de l’amélioration des conditions de scolarisation notamment des jeunes afghanes. L’accès à une éducation de qualité est un puissant levier pour les jeunes filles. L’association financée par deux fois, notamment dans le cadre de l’appel à projets énergie renouvelable en partenariat avec le fonds de dotation Synergie Solaire, continue ses activités notamment par des formations au numérique. Ainsi, l’ONG participe à la réalisation des ODD numéro 4 pour une éducation de qualité, le numéro 5 et 10 pour l’égalité entre les femmes et les hommes et la réduction des inégalités.

 

 

La dernière organisation à présenter ces activités, Kilimanjar’hop e, est une association qui intervient au Burkina Faso contrairement à ce que son nom pourrait faire transparaître. Le projet qu’elle copilote avec son partenaire burkinabé a été financé au Printemps 2019. Il vise à remédier à l’utilisation des produits chimiques via la création d’un périmètre maraicher en agroécologie ainsi qu’une pépinière. Ce projet est associé à une sensibilisation des jeunes générations aux pratiques respectueuses de l’environnement. Le projet participe ainsi à l’amélioration de la vie terrestre (ODD 15), de participer à la lutte contre les changements climatiques (ODD 13) et améliorer l’accès à une alimentation durable (ODD 2).

 

Ces trois prises de paroles démontrent que l’Agence des Micro Projets participe à une pluralité d’Objectifs de Développement Durable via son dispositif de financement. Ainsi quelque soit la taille des ONG financées, elles participent à une échelle locale, et en partenariat, à l’implémentation de microprojets qui ont un impact direct sur les conditions de vie.

Découvrez ci-dessous quelques photos de ces rencontres au conseil régional d’Ile-de-France. Nous remercions le conseil ainsi que toutes les associations d’etre venu et d’avoir pris le temps d’échanger avec nous.

Partagez cette actualité

Commentaires