Profil d’experts des microprojets #4

Lors de chaque session d’appel à projets, l’AMP sollicite l’expertise des membres de son comité d’experts, qui s’élargit chaque année. Ces derniers, dont les profils sont très diversifiés, apportent une analyse des projets en fonction de leur expertise géographique et thématique, et participent ainsi à la sélection des projets lauréats.

Retrouvez chaque mois la présentation d’un expert externe de l’Agence Micro Projets.

 

Jacqueline Kerguéno

Membre de l’association SIPAR

Instruction des projets en éducation en Asie et en Afrique de l’Ouest à l’Agence des Micro Projets

 

 

Suite à des formations dans différents domaines tels que la littérature, la psychologie et le journalisme, Jacqueline Kerguéno a orienté sa carrière sur l’édition et la lecture, en France et dans le monde. Elle fut directrice éditoriale du département international de Bayard Presse et a travaillé pour des ONG telles que International Reading Association et International Board on Books for Youth. Pendant 20 ans, elle s’est passionnée sur la création et le développement de projets de lecture dans 25 pays d’Afrique francophone avec le Ministère des Affaires Etrangères.

Des projets de lecture en lien avec la vie des lecteurs

Adapter les histoires au contexte local.

Lire, c’est s’approprier des mots qui font du sens. Un lecteur a plus de chances de les faire siens quand il peut les reconnaître comme appartenant à un contexte connu, quand il peut identifier des émotions vécues ou proches de ses expériences affectives. Dans ma vie professionnelle, j’ai été chargée de développer de la presse et de l’édition destinées aux jeunes dans plusieurs pays pour un groupe international ( Bayard). Il fallait travailler sur des concepts appartenant au groupe, mais aussi former les équipes locales à réaliser une partie des pages en s’appuyant sur le contexte local. Nous avons mis en évidence un certain nombre de critères universels comme les étapes de croissance des enfants, les émotions basiques: la joie, la tristesse, la peur, la colère, l’espoir, etc. …

Mais dans chaque pays les émotions s’expriment différemment selon le contexte et les jeunes lecteurs se sentent d’autant plus concernés quand ils peuvent s’identifier aux personnages et aux mises en situation. Dans chaque pays les éditeurs ont besoin de la sensibilité de leurs auteurs, de leurs illustrateurs, pour exprimer la subtilité locale essentielle.

 

La création d’une maison d’édition au Cambodge, exemple d’une initiative réussie.

En partant de ce point de vue, je travaille depuis 16 ans au développement de la lecture et de l’édition au Cambodge avec une association franco-cambodgienne, SIPAR ( www.sipar.org). L’association avait créé une centaine de bibliothèque dans les écoles primaires. Mais il n’y avait plus de livres en khmer, la langue nationale, depuis que les Khmers Rouges les avaient détruits entre 1975 et 1979. Les bibliothèques Sipar devaient se contenter de livres, pour la plupart venus de pays occidentaux, dont les textes en anglais et français pour la plupart, étaient approximativement traduits en khmer, écrits sur des petits bouts de papiers collés dans chaque page sur le texte d’origine. Autant dire que les lecteurs avaient du mal à y reconnaître le contexte local.

Les premières années, l’équipe SIPAR de Phnom Penh a appris les étapes allant du concept d’un livre jusqu’à l’imprimeur. Puis nous avons organisé de nombreux ateliers d’auteurs et d’illustrateurs, avec l’objectif de donner à lire aux jeunes. Ce qui n’était pas évident dans un pays où la population avait grandi sans livres, où le métier d’auteur n’existait plus, où les apprentis dessinateurs reproduisaient sans variantes les fresques statiques des temples d’Angkor. Mais au fil des années Sipar a créé sa propre maison d’édition ( www.sipar-books.com). Une étude de marché a permis à l’équipe d’identifier les attentes des familles, des ONG, des bibliothèques. Aujourd’hui le catalogue comporte une quinzaine de collections pour des lecteurs de 2 ans à l’âge adulte. En 2018, Sipar Edition a fait le constat que 2.3 millions de livres ont été imprimés depuis le départ, 23 nouveaux titres créés et 73 autres titres réédités en cette dernière année.

 

Nous sommes toujours ouverts à l’idée d’accueillir de nouveaux membres au sein de notre comité d’experts. Si vous êtes intéressé.e.s pour le rejoindre, merci de prendre contact avec nous à l’adresse servane.bourgeault(at)la-guilde.org, en expliquant votre motivation et vos domaines d’expertise. Ce travail est bénévole, et nous comptons sur votre participation pour la durée de votre choix.

 

 

Partagez cette actualité

Commentaires