Appel à projets – Réduire la fracture numérique par l’éducation, la formation et le monde du travail

L’agence de coopération belge Enabel vous propose un appel à projets pour réduire la fracture numérique par l’éducation, la formation et le monde du travail.

L’objectif est de répondre à la transformation numérique que connaissent les sociétés en formant et en accompagnant la société notamment par la formation.

Le dispositif #Wehubit est à la recherche de solutions numériques novatrices qui contribueront à réduire la fracture numérique en améliorant les compétences et l’alphabétisation numériques dans l’un des pays suivant Bénin, Burkina Faso, Burundi, Guinée, Mali, Maroc, Mozambique, Niger, Ouganda, RDC, Rwanda, Sénégal, Tanzanie, Territoires palestiniens.

Clôture le 21 février 2020

Retrouvez toutes les informations sur Wehubit

A titre d’exemple, voici une liste des types d’activités qui sont éligibles au dispositif :

  • Implémentation de solutions numériques: technologie de géolocalisation, bases de données, big-data, réalité virtuelle, blockchain, gamification, réseaux sociaux, etc.;
  • Renforcement des capacités: amélioration des capacités du personnel dans le domaine technologique et numérique relatif à l’action;
  • Développement de produits: adaptation/développement de produits numériques en vue d’un développement à plus grande échelle;
  • Qualité:implémentation de systèmes d’amélioration et de contrôle de la qualité;
  • Alphabétisation numérique: amélioration de la capacité d’une personne à utiliser les appareils et les technologies numériques;
  • Systèmes de données: utilisation de la technologie numérique pour améliorer la collecte, la gestion et l’utilisation des données;
  • Assistance technique institutionnelle:appui aux lois et règlements qui facilitent l’accès aux technologies numériques ou leur utilisation;
  • Participation à des foires commerciales: présentation de solutions numériques développées sous l’action lors de foires commerciales locales, régionales et européennes;

Qui est éligible ?

Pour pouvoir prétendre à des subsides, le demandeur doit satisfaire aux conditions suivantes:

  • être une personne morale; et-être un acteur public1ouêtre un acteur privé sans but lucratif; et
  • votre organisation (ou l’un des codemandeurs) doit être établie ou représentée dans le pays où l’action sera mise en œuvre. Pour nous, cela signifie que vous êtes enregistré auprès des autorités de ce pays, que vous employez du personnel local et que vous réalisez directement des activités dans le pays; et
  • être directement chargé de la préparation et de la gestion de l’action avec le(s) codemandeur(s)et non agir en tant qu’intermédiaire; et
  • avoir déjà géré un subside équivalent à 40% du montant demandé. Une attestation de bonne fin signée par le bailleur est requise et en constituera la preuve;et
  • disposer d’états financiers certifiés par un organisme indépendant (auditeur ou commissaire aux comptes). Ces états ne peuvent pas remonter à plus de 2 ans. Le demandeur peut agir soit individuellement, soit avec un ou des codemandeurs.

Durée du projet ;

La durée initiale prévue d’une action ne peut pas être inférieure à 12 mois, ni excéder 36 mois.

Thématiques éligibles

L’action doit contribuer à l’objectif spécifique de l’appel à propositions(voir la note introductive de l’appel à propositions). Il doit également démontrer de manière précise et détaillée qu’il est aligné sur les principes directeurs du programme Wehubit:

  • Promotion du numérique comme outil pour contribuer à l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD);
  • Alignement avec la Note Stratégique Digital for Development (D4D) de la Coopération belge au développement;
  • Application des 9 Principes pour le Développement numérique6;
  • Assurance d’une approche basée sur les droits humains(HRBA);
  • Scaling up et réplication d’une solution numérique ayant passé avec succès une phase de test et de pilote, et ayant abouti sur un cas d’affaires. L’innovation au sein de ces actions sera évaluée positivement.

N’hésitez pas à suivre le facebook de la coopération belge

Partagez cette actualité

Commentaires