Appel à projets Automne 2020 – Clôture 14 septembre 2020

Ouverture de l’appel à projets Automne 2020, la date de clôture est prévue pour le 14 septembre 2020 minuit.

Connectez-vous à votre espace association pour postuler

L’Agence des Micro Projets (AMP) vous propose un nouvel appel à projets multi-thématiques (eau, santé, éducation, agriculture, entrepreneuriat, Développement urbain et rural, droit de l’homme et de la femme, environnement, etc) afin de vous permettre de mettre en place des projets de développement.

Attention certains critères ont évolué par rapport aux années précédentes

Organismes éligibles :

  • Association française inscrite en Préfecture
  • Association existant depuis plus de 2 ans
  • Disposant de moins de 130 000 € de ressources annuelles en année N-1 (ex: en 2020 les chiffres de 2019)

Financements :

  • entre 2 000 € et 10 000 € par projet
  • Les microprojets peuvent être financés entre 2 000 € et 10 000 € TTC maximum, représentant un maximum de 50% du budget prévisionnel du projet soumis (valorisations comprises), avec 25% de valorisations des activités des associations (sans contraintes sur l’origine des 25% restants).
  • Si il n’existe pas de limite au niveau du budget global du projet, le comité du jury pourra interroger la pertinence de son financement pour des projets supérieur à 130 000€.

Le projet :

  • Le projet doit être réalisé sur une durée de 1 à 3 ans
  • Le projet doit être réalisé dans un pays éligible au Comité d’Aide au Développement de l’OCDE (consulter la liste des pays éligibles)
  • Le projet doit répondre aux critères traditionnels de tout projet de développement (consulter les critères de sélection ci-dessous)
  • Le projet peut concerner toutes les thématiques du développement (consulter les thématiques éligibles)
  • Le projet doit être réalisé avec un partenaire local (le partenaire local ne peut pas être un individu unique)
  • La mobilisation de bénévoles ou les dons en nature devront être valorisés dans les budgets des projets.

Ne sont pas éligibles:

  • Les projets d’urgence, de post-crise immédiate, de microcrédit, micro-finance, micro-épargne, de parrainage, les chantiers de jeunes, le volontariat, les actions individuelles, les réalisations de documentaires, les œuvres artistiques, les études de faisabilité, les projets de construction simple et les projets ponctuels;
  • Pour les projets ayant un volet sport vous rendre sur le site sportdeveloppement.org
  • Destinées aux projets ne relevant pas des cofinancements institutionnels français, Ministère des Affaires Étrangères et Européennes, Agence Française de Développement, et dispositifs : JSI/VVVSI, PRA/OSIM et les Fonds Sociaux de Développement (FSD) des Ambassades de France, et PPI de l’UICN, CFSI, fonds de l’OIF issus du MEAE. Les projets de coopération décentralisée ne sont pas éligibles, mais les projets associatifs soutenus par les collectivités territoriales le sont.
  • Les délégations régionales de structures nationales ne disposant pas d’une existence juridique autonome.
  • ATTENTION : Toutes les dépenses de l’association française inhérentes au projet ne sont pas éligibles (salaire, loyer, déplacement internationaux, déplacement locaux, frais de voyage ou de bouche, frais de fonctionnement, etc.). Si elles doivent absolument être présentes dans le budget vous devez expliciter quels fonds couvrent ces dépenses. De plus elles ne rentreront pas dans le calcul du ratio des 50% des dépenses éligibles.
    • Exemple : pour un budget projet de 20 000€ valorisations comprises, avec 3 000€ de dépenses non éligibles, le calcul du ratio des 50% est réalisé à partir de la somme des dépenses éligibles à savoir 17 000€/2 = 8500€. Vous ne pouvez donc pas solliciter 10 000€.
  • Pour les associations étudiantes françaises veuillez nous contacter avant de déposer afin de savoir si votre initiative est éligible.

Les critères de sélection :

Les projets devront intégrer, notamment, les critères traditionnels de l’aide au développement (non exhaustif) :

  • Intégration du projet dans son contexte social, environnemental et institutionnel : articulation et pertinence du projet vis à vis des politiques, plans et orientations de développement national, régional ou local. Cohérence avec le dispositif institutionnel en place. Exigence d’une formation des autorités locales ou nationales.
  • Durabilité du projet : capacité opérationnelle de gestion et l’équilibre économique à terme (couverture des coûts d’exploitation et maintenance), une fois achevée la phase d’investissement et l’action directe de l’OSC
  • Innovation et réplicabilité : aspects innovants et effet d’exemple du projet (projet d’expérimentation ou projet pilote), en termes de technologies appropriées, de participation du secteur privé local, de participation financière des bénéficiaires, de gestion des risques, etc.
  • Implication des bénéficiaires : participation des bénéficiaires à la gestion du projet. Appropriation des résultats par la communauté locale.
  • Indicateurs de résultat : capacité à mesurer les impacts à court et long terme du projet
  • Partenariat / collaboration avec les OSC locales.
  • Méthodologie et coûts de mise en œuvre / coûts d’investissements (y inclus investissements immatériels).
  • Importance et qualité de l’implication bénévole et citoyenne dans le projet au Nord et au Sud.
  • Prise en considération des thématiques transverses que sont la jeunesse, le genre, l’environnement et le climat.
  • Valorisation de l’engagement en France et des activités d’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter au + 33 (0) 01 43 26 97 52 ou à contact(at)agencemicroprojets.org

Connectez-vous à votre espace association pour postuler

Partagez cette actualité

Commentaires