Etape 5 : Lieu d’intervention et bénéficiaires

Lieu d’intervention

Indiquez précisément le continent, le pays, la région et la localité précise de votre projet.

Dans la case « Géolocalisation » indiquez la ville ou le village, puis le pays, séparé d’une virgule. Puis cliquez sur « Vérifier sur Google Maps » pour vous assurer que la ville a bien été référencée. Si Google ne trouve pas le village dans lequel a lieu votre projet, indiquez la ville ou le village le plus proche.

Remarque: si votre projet a lieu dans plusieurs villages, indiquez le principal ici, et explicitez les autres villages dans lesquels vous intervenez dans le texte.

 

Les bénéficiaires

Les bénéficiaires directs

 

Nombre de bénéficiaires directs en chiffres : indiquez précisément (ou estimez) le nombre de bénéficiaires directement touchés par vos activités. Dans cette case écrivez simplement un chiffre entier sans commentaires ni virgules ni explications (par exemple si votre projet bénéficie à 35 élèves, 2 enseignants et 1 cuisinière, écrivez uniquement « 38″ , vous pourrez expliquez le détail dans la case suivante).

Nature des bénéficiaires directs : détaillez qui sont vos bénéficiaires directs en précisant (si besoin) le sexe, l’âge, la situation sociale, l’éloignement géographique, l’état de santé, etc. Tous les projets doivent être au bénéfice d’une population en difficulté. Expliquez également pourquoi la population ciblée est particulièrement vulnérable et qu’il est prioritaire de les aider (avec des données concrètes et des chiffres).

Critères de sélection des bénéficiaires directs : sur quels critères les bénéficiaires sont-ils choisis et par quel processus (présentation volontaire, sélection par le partenaire local, etc.). Pensez que dans certains cas la sélection peut-être passive en raison de l’éloignement géographique ou de l’état de santé par exemple.

Les bénéficiaires indirects

Nombre de bénéficiaires indirects en chiffres : comme pour les bénéficiaires directs, donnez une estimation chiffrée du nombre de personnes indirectement touchées par votre projet.

Nature des bénéficiaires indirects : décrivez les bénéficiaires indirects de votre projet. Qui sont-ils et éventuellement pourquoi les comptabilisez-vous comme bénéficiaires indirects de votre projet (pensez également que dans certains cas le bétail peut-être considéré comme faisant partie des bénéficiaires indirects).

Rappel : les bénéficiaires indirects sont les personnes qui seront d’une façon ou d’une autre touchées par votre projet, mais que vous n’aidez pas directement. Par exemple dans le cas d’une école, les parents et l’entourage familial peuvent être considérés comme des bénéficiaires indirects. En règle général, les bénéficiaires indirects sont une estimation qui donne une idée de l’impact global de votre projet.

 

Implication des bénéficiaires

 

Expliquez de quelle manière les bénéficiaires sont impliqués dans toutes les phases du projet. En effet, il est important que les bénéficiaires ne soient pas seulement « receveur » d’une aide, mais qu’ils soient totalement impliqués, à la fois dans la conception, la mise en oeuvre, les processus de décision, le choix des perspectives ainsi que dans le suivi et l’évaluation de l’ensemble du projet. Explicitez comment vous avez pu faire intervenir les bénéficiaires au maximum et quelles techniques participatives vous avez pu utiliser. Vous pouvez également profiter de cet espace pour justifier comment les bénéficiaires pourront s’approprier le projet après le départ de l’association française pour que ce dernier devienne autonome.

L’égalité femme-homme et l’autonomisation des femmes (implication des femmes)

Cette question rejoins celle de la prise en compte du genre dans votre projet. L’objectif est de montrer à la fois votre capacité d’analyse de la situation actuelle et de mettre en avant les actions que vous prévoyiez de réaliser.

N’hésitez pas à faire part de vos difficultés, de vos contraintes et des résistances que vous rencontrez.

Les questions si-dessous peuvent vous orienter.

- L’égalité femme-homme est-elle respectée dans les prises de décisions, la mise en oeuvre du projet et l’ensemble du processus projet ? (là aussi, être bénéficiaire ne suffit pas)

- La participation des femmes et des hommes est-elle égale pour les décisions dans les sphères personnelles (contraception, grossesses, mariages, avortement), familiales (gestion du budget familial) et publiques (participation citoyenne et politique, comités de gestions, conseil d’administration économique ou associations, etc.) ?

- Les hommes et les femmes ont-il un accès égal aux services et une maîtrise des ressources proposées par le projet (formations, écoles, centres de santé, infrastructures d’eau et d’assainissement, technologies, machines agricoles, etc.) ?

- Votre projet tient-il compte du temps de travail domestique des femmes et de leurs contraintes spécifiques dans l’organisation des activités et dans la diffusion de l’information ?

- Votre projet participe-t-il à la sensibilisation des partenaires et des bénéficiaires sur les inégalités femme / homme, les stéréotypes, le partage des tâches et les violences domestiques ?

- Des actions spécifiques en faveur de l’accès aux droits et à la justice et de la lutte contre toutes les formes de violences (conjugales, sexuelles, mutilations sexuelles féminines, mariages précoces et forcés, harcèlement sexuel, etc.) sont-elles prévues dans votre projet ?

Remarque: dans un projet réalisé par les femmes et pour les femmes, il est important de prendre également en compte les hommes et les maris. Quelle est leur place dans ce projet ?

Prise en compte des éventuels exclus au projet

 

Tout projet est réalisé pour certains bénéficiaires; par conséquent, tout projet comporte sa part d’exclus ou de « non bénéficiaires ». Soit ces derniers le sont de manière active, car ils ne sont pas sélectionnés ou n’entrent pas dans les critères de sélection, soit de manière passive, car ces personnes habitent trop loin, sont malades et ne peuvent pas se déplacer, ne sont pas concernés, ou autre. (Par exemple: un projet de bibliothèque aura plus de difficultés à toucher les personnes analphabètes; ou un projet d’école maternelle aura à la fois des personnes exclues de manière active (à cause de la limite d’âge par exemple), et de manière passive (car les enfants du village d’à côté habitent trop loin), etc.)

L’important n’est pas de prouver que votre projet aide tout le monde puisque vos moyens sont limités, mais il est important d’identifier ces exclus et donc également les risques éventuels.

Si c’est le cas, vous pouvez expliquer comment votre projet permet d’intégrer en partie ces exclus (en proposant des cours d’alphabétisation dans le cas de la bibliothèque par exemple ou de proposer un transport scolaire dans le cas d’un collège). Cela n’est pas obligatoire.

Remarque: les exclus passifs qui peuvent influencer les villages voisins sont une composante non négligeable à prendre en compte. Par exemple, un village ayant accès à une maternelle peut provoquer un effet positif sur le village voisin, qui va lui aussi se mobiliser pour avoir accès à une école maternelle, ou au contraire, créer des jalousies et éventuellement des conflits entre les villages. Il est important d’être conscient de ces évolutions possibles.

 

fleche-verte Rendez-vous sur l’onglet Etape 6 : Activités pour continuer le dépôt de votre projet.